Le projet

 

Une chevauchée de 6 mois sans assistance, de la France à la Slovaquie, sans prétention aucune, si ce n’est une volonté d’échanges entre populations rurales européennes qui anime le projet, et le souhait d’étudier les utilisations du cheval dans les pays traversés.

En plus de réaliser un périple atypique qui nécessite un savoir-faire, un savoir être et de fortes motivations, notre projet veut s’enrichir d’un échange concret et tangible, qui s’ajoute à l’exploit du voyage. Enfin il sera pour nous l’occasion de réfléchir à un projet professionnel d’installation agricole, orienté vers la production de lait de jument.
 
Ainsi, en nous liant avec l’association Franco-Slovaque Frask dont l’objet est l’échange au niveau culturel, social et linguistique des populations, il nous tient à cœur de promouvoir la France à l’Est de l’Europe, pour permettre aux populations Slovaques de comparer et de réfléchir à leur propre développement, en tant que pays appartenant à une même logique que la notre, celle de l’Union Européenne. Il sera aussi pour nous l’occasion de se plonger dans la vie quotidienne rurale de ces pays européens et de communiquer sur notre territoire, la Lozère.
Pour ce faire, des échanges avec des écoles et des associations slovaques permettront le rapprochement de populations. Les échanges aborderont la question des identités culturelles et culturales propres à chaque pays.
 
 En traversant une partie de l’Europe à cheval nous espérons donc puiser matière pour alimenter ces réflexions. Les espaces traversés, quasiment tous ruraux, reflèteront les réalités que nous souhaitons observer, nous orientant a fortiori sur l’activité qui leur sont propres : l’agriculture.
L’Europe de l’Est étant bien plus développée que nous dans la production de lait de jument, il est prévu durant le voyage de s’arrêter dans plusieurs fermes (principalement en Allemagne) afin d’approfondir nos connaissances sur le sujet, et de confronter nos envies à la réalité.
 

Publicités